HISTORIQUE

Le Centre de Recherche en Technologie des Semi-conducteurs pour l’Energétique (CRTSE) est une entité de R&D sous tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de la Direction Générale de la Recherche et du Développement Technologique (DGRSDT).

Créé par Décret exécutif N°12-316 du 21 Août 2012 et ce, dans le prolongement des entités suivantes : Unité de Développement de la Technologie du Silicium (UDTS, arrêté du 24 Janvier 1988- UDTS-CDTA 1988-2012), Laboratoire des Matériaux Solaires (LMS-Centre de Développement des Matériaux 1984-1988) de l’ex. Commissariat aux Energies Nouvelles (CEN) évoluant ensuite en Haut-Commissariat à la Recherche), Laboratoire des Cristaux et Couches Minces (LCCM-Centre des Sciences et de la Technologie Nucléaire 1972-1984) et Laboratoire de Physique de IEN (1962-1972).

Dates importantes

  • 1962 – 1972: Laboratoire de Physique d’IEN,
  • 1972 – 1984: Laboratoire des Cristaux et Couches Minces : LCCM – Centre des Sciences et de la Technologie Nucléaire,
  • 1984 – 1988: Laboratoire des Matériaux Solaires : LMS – Centre de Développement des Matériaux de l’ex. Commissariat aux Energies Nouvelles (CEN) évoluant ensuite en Haut-Commissariat à la Recherche
  • 1988 – 2012: Création de l’Unité de Développement de la Technologie du Silicium (UDTS), arrêté du 24 Janvier 1988- UDTS – CDTA
  • 21 Août 2012: Création du Centre de Recherche en Technologie des Semi-conducteurs pour l’Energétique (CRTSE), décret exécutif N°12-316 du

MOT DU DIRECTEUR

L’épuisement  des ressources énergétiques fossiles, le besoin de plus en plus accru en énergie, les difficultés d’approvisionnement des zones rurales et isolées  incitent les pays  à réfléchir  à d’autres  procédés  pour produire; au moins en partie l’énergie que nous consommons.  Les énergies renouvelables sont un des éléments de réponse à cette question et notre pays s’est inscrit dans cette perspective. Le recours au mix énergétique semble s’imposer d’année en année et l’avenir de l’énergie solaire parait radieux. Le paradoxe de notre continent est qu’il est considéré comme le vivier de l’énergie solaire alors que des centaines de millions d’africains vivent sans lumière. Notre pays se doit d’être le porte-drapeau de l’électrification de notre contient. Le programme national à l’horizon 2030 fixe comme objectif une production de 22000 MW d’énergies renouvelables dont plus de 60 pour cent produit par le photovoltaïque. Le CRTSE, berceau de la fabrication national des panneaux solaires de la silice jusqu’au panneau photovoltaïque est face au défi de partager son savoir faire avec les organismes publics et privés pour combler en grande partie la demande nationale. En effet ; depuis sa création en 1988,  UDTS (actuellement le CRTSE)  est le lieu de développement des technologies à base de silicium  pour des applications divers; principalement dans les domaines des photovoltaïques et optoélectroniques. Au fil des années et grâce à ses ressources humaines et matérielles, le CRTSE   n’a cessé de capitaliser   un savoir-faire technologique indéniable et est devenu un des principaux acteurs en R & D dans le domaine de la science et technologie des matériaux.

Les  activités de recherches au CRTSE se focalisent sur plusieurs axes; parmi lesquels:

  • La technologie des matériaux et dispositifs pour les applications photovoltaïques.
  • L’étude des surfaces et interfaces pour des applications dans des dispositifs de détection, de l’optoélectronique et de la photonique.
  • La cristallogenèse, le traitement, le développement et les processus technologiques.
  • Les matériaux innovants et les nanomatériaux pour la conversion et le stockage d’énergie.

De nombreux brevets et publications sont à l’actif du centre et; en coordination et avec l’aide d’autres organismes des applications pratiques sont en cours de réalisations pour participer pleinement à l’essor des activités industrielles et commerciales dans ce domaine.

Les équipes de recherches du centre apprécient  votre intérêt à la vocation du centre   et  vos commentaires seront toujours les bienvenus.

Merci et au plaisir de vous lire.

Le Directeur